Jonathan Ive a été le responsable du design des produits chez Apple de 1996 à 2019. On lui doit des merveilles comme l’iMac G4 Tournesol, le MacBook Air, l’iPhone, l’Apple Watch, quasiment tous les iPad, bref un designer de génie. Un virage se fait pourtant en 2016, où une course effrénée à la finesse débute.

Vouloir proposer des produits toujours plus légers, toujours plus fins, c’est bien en théorie… jusqu’à ce que cela nuise à la productivité. Et qu’il faille acheter une flopée d’adaptateurs, parce que le designer en chef a décidé que « 2 ou 4 ports USB-C, c’est largement suffisant pour tout le monde ». On dirait une technique de manager nerveux.

Avez-vous déjà remarqué à quel point il est difficile pour certaines personnes d’utiliser un smartphone ? Leurs doigts sont bien trop gros pour appuyer sur le petit bouton + en haut à droite. Et il est là le problème, quand un outil n’est plus adapté à celui qui s’en sert. Certes, il y a la concurrence, mais Apple ne fabrique t-elle pas de produits pour le reste d’entre nous ?

Depuis le départ de Jony Ive, Apple a pris un nouveau virage. Elle a fait marche arrière sur bien des points. Désormais, les MacBook Pro sont à nouveau équipés d’un port HDMI et d’un lecteur de carte SDXC. Sans oublier le fabuleux retour du MagSafe. Bref, on respire à nouveau. Et même s’ils sont un peu plus épais, on va pouvoir bosser sans se poser un milliard de questions. Du genre « J’ai une formation en entreprise sur un vidéo-projecteur, je dois acheter un adaptateur USB-C vers HDMI ! ».

Et Apple créa le Mac Studio

La sortie du Mac Studio est le résultat parfait de ce retour à la raison. Un Mac compact et silencieux, qui se pose sur le bureau et sur lequel on branche tout ce qu’on veut. Apple à nouveau à l’écoute des besoins des utilisateurs, et notamment des créateurs. Professionnels ou non. Parce que le Mac Studio n’est pas qu’un Mac pour les pro, c’est aussi et surtout un Mac pour tout ceux qui créent avec leur machine, tous ceux qui bossent jusqu’aux premières lumières du jour en ayant oublier d’aller se coucher. Qui peaufinent une idée pendant des jours et peuvent la mettre en exécution sans attendre des heures que le rendu s’applique. Ce nouveau Mac Studio est en effet équipé d’une puce  Silicon M1 Max ou M1 Ultra, très – très – puissantes.

Mac Studio, pour les créateurs en demande de puissance
© Images Apple

Des ports en veux-tu en voilà

Le nouveau Mac Studio est actuellement le Mac qui dispose du plus grand nombre de ports. En façade :

  • 2 ports USB‑C (M1 Max) / Deux ports USB‑C Thunderbolt 4 (M1 Ultra)
  • Lecteur de carte SDXC 

Il dispose, à l’arrière :

  • 4 ports USB‑C : Thunderbolt 4 (jusqu’à 40 Gbit/s) / DisplayPort / USB 4 (jusqu’à 40 Gbit/s) / USB 3.1 Gen 2 (jusqu’à 10 Gbit/s)
  • Deux ports USB‑A (jusqu’à 5 Gbit/s)
  • Un port HDMI
  • Un port 10 Gigabit Ethernet 
  • 1 Prise casque 3,5 mm

Les ports en façade sont une bénédiction. En tant que propriétaire d’un Mac mini, je peux vous dire qu’il est toujours placé de profil sur mon bureau pour que je puisse accéder aux ports situés à l’arrière. Vous me direz que c’est toujours moins de contorsions que lorsque j’utilisais un iMac. Certes…

Le Mac Studio se branchera sur n’importe quel écran, en USB-C ou HDMI. Même s’il a des capacité vidéo incroyables, pas la peine de craquer pour le Studio Display à 1749 € (sauf si vous êtes un créateur d’images), un écran LG 4K de 27 pouces sera déjà très satisfaisant.

© Images Apple
Mac Studio

À télécharger gratuitement

Guide gratuit des Symboles iPhone iPad
(Visited 162 times, 1 visits today)