WWDC 2020 : Ce que j’attends de la prochaine version de macOS

Il y a un an, j’ai rédigé un article sur les améliorations que j’attendais au sein de macOS. Catalina n’en ayant apporté aucune, je ne vais pas lister à nouveau tout ce qui m’agace / me manque encore aujourd’hui, je vous laisse le soin de lire ou relire l’article en question.

Ce soir, Apple présentera les prochaines versions de ses systèmes d’exploitation macOS (pour les Mac), iOS (pour les iPhone / iPod touch), iPadOS (pour les iPad), tvOS (pour l’Apple TV) et watchOS (pour l’Apple Watch). Je croise les doigts pour que la prochaine version de macOS ne prenne pas exemple sur son ainée : on a eu assez de bugs comme ça cette année. Je veux bien troquer de la stabilité contre des nouveautés.

macOS 10.16

Ah, macOS, mon système favori parmi tous les systèmes ! Depuis presque 20 ans, je t’utilise quasiment quotidiennement. Je dois t’avouer quelque chose : tu as pris un coup de vieux. Ça me fait de la peine de te le dire mais je me dois d’être honnête : l’iPad t’a mis une raclée. Tu n’es pas encore K.O mais il va vraiment falloir enfiler tes gants et remonter sur le ring.

Un bon OS, ce ne sont pas seulement des apps à foison, surtout quand elles sont développées à l’arrache, comme l’app Podcasts :

app podcasts
À quoi sert une fonction de tri si elle est grisée 90% du temps ?

J’en conviens, c’est la première version de l’application Podcasts, mais Apple n’est plus une débutante. OK, iTunes était peut-être devenue une « usine à gaz » mais on a perdu des fonctionnalités au passage, notamment les options de tri, le mini-lecteur, les listes de lecture intelligentes, etc.

Et sur Mac, c’est ça qui est troublant aujourd’hui. C’est comme si macOS était aujourd’hui composé de deux mondes. L’ancien monde qui nécessite une formation pour pouvoir s’en servir (et oui !), et le nouveau monde qui limite allègrement son utilisation en minimisant les options. De quoi s’y perdre.

Un bon OS, c’est aussi un système qui vit avec son temps. Même s’il est enfin possible de partager des dossiers dans iCloud Drive (Youhou !), il n’est pas possible de créer un dossier intelligent qui regrouperait tous les documents partagés. Une fonction pourtant intégrée par Apple à Pages ou Numbers.

dossier intelligent
La solution trouvée est de dédier un tag aux documents partagés,
mais cela implique de les étiqueter manuellement.

Le Centre de notifications est toujours là, au point mort. Il reste désespérément vide. Dans l’App Store, vous trouverez en tout et pour tout 15 widgets pour le Centre de notifications. Même si certaines applications intègrent un widget dédié, Apple n’est-elle pas censé montrer la voie aux développeurs ?

Heu.

C’est bien moins qu’à l’époque de Dashboard et ses centaines de widgets. Même si Spotlight a aspiré quelques widgets à sa disparition, lors de l’arrivée de macOS Catalina, il y a un manque. Quand disposerons-nous d’un vaste choix comme sur iOS ? Peut-on imaginer un Centre de contrôle fusionné à l’Affichage du jour, sur la gauche de l’écran du Mac ? Le constat le plus flagrant reste encore aujourd’hui le widget des batteries. Apple le propose sur l’iPhone et l’iPad. Le Mac propose quant à lui un menu vieillot qui a dû mal à afficher clairement l’autonomie restante des appareils connectés. Et puis… il faut arrêter d’afficher l’info que l’on cherche en gris clair, une personne sur deux ne la voit pas :

Consulter le pourcentage de batterie
de mes appareils Bluetooth sur Mac…
Avoir la même info d’un seul geste sur l’iPhone ou l’iPad. Mon cœur balance..

Vous me direz que ça ne tient pas à grand chose mais au quotidien, ça change tout. La liste serait longue, mais tout comme la gestion des fenêtres mérite une amélioration sur l’iPad, le Mac a besoin d’un coup de jeune, d’un nouveau souffle.

Nul doute que ce soin apporté aux appareils iOS est en partie responsable de leur succès. Plus le temps passe et plus que je me dis que le Mac réclame des clics et encore des clics pour réaliser des actions qui se font beaucoup plus simplement et naturellement sur l’iPad ou l’iPhone.

J’aime à croire que les cerveaux de chez Apple réussiront ce pari de haut niveau : faire en sorte que le Mac reste une machine répondant à tous les besoins, tout en améliorant et en facilitant son utilisation. Après tout, ils ont bien réussi à réinventer le curseur sur l’iPad.

Ces articles devraient vous intéresser :

Laisser un commentaire